En divers hier au Conseil des ministres, le président Patrice Talon a fermement recommandé à ses ministres, en lice pour les législatives prochaines, de ne faire usage ni de biens publics, ni de moyens de l’Etat pour leur campagne.

Il en sera de même pour tout attribut matériel lié à leur statut de ministre, qui doit être proscrit pendant ladite campagne. Recommandation valable aussi bien pour ceux-ci que pour leurs collaborateurs et tout responsable politico-administratif, pour peu qu’il soit candidat aux prochaines législatives.
Connaissant la rigueur dont fait preuve le président Talon, nul doute que cette exhortation voire cette mise en garde qui ne dit pas son nom, n’est pas tombée dans les oreilles d’un sourd. Contrairement aux gouvernances antérieures, tout le monde sait, et ses collaborateurs en premier, que le chef de l’Etat actuel n’hésite pas à révoquer, même ses proches, coupables de manquement grave.

Paul AMOUSSOU

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 988 fois