Alliance For Affordable Internet (A4ai) vient de rendre public son rapport du quatrième trimestre de 2018 sur la tarification de l’internet haut débit mobile dans le monde. En ce qui concerne le Bénin, ledit rapport le place en tête des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) dans lesquels l’accès à internet coûte moins cher.

Les tarifs des forfaits internet mobile de 100 Mo à 500 Mo appliqués au Bénin sont les moins chers de la sous-région, notamment dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). C’est ce que révèle le rapport du quatrième trimestre de 2018 de Alliance For Affordable Internet (A4ai). A la suite du Bénin, viennent respectivement le Burkina-Faso (2e), le Sénégal (3e), le Mali (4e), le Niger (5e), la Côte-d’Ivoire (6e), la Guinée-Bissau (7e) et le Togo (8e) qui ferme la marche. À partir du tarif de 1 Giga, le Bénin occupe le troisième rang derrière le Niger et le Sénégal.
A noter que l’Alliance For Affordable Internet (A4ai) est une coalition mondiale qui rassemble des entreprises, des gouvernants et des acteurs de la société civile du monde entier. Elle s’emploie à réduire le coût de l’accès à internet dans les pays à revenu faible et intermédiaire grâce aux réformes de la politique et de la réglementation. Son rapport du quatrième trimestre de 2018 prend en compte 99 pays dans le monde.

Un résultat à l’actif du régime Talon

Au regard de ce rapport de l’A4ai, il apparaît clairement que l’internet reste très accessible aux populations béninoises compte tenu de son faible coût. Qu’on le veuille ou non, il s’agit là encore d’un point de marqué pour le régime de la Rupture qui ne cesse d’oeuvrer en vue de satisfaire les consommateurs et préserver leurs intérêts. Ces derniers qui, récemment, l’avaient décrié à travers la campagne
« Taxe pas mes Mo » peuvent se rendre facilement compte qu’ils sont assez bien lotis dans la sous-région. Aussi remarque-t-on que l’exécutif béninois, en décidant d’ajuster les tarifs d’internet, il y a peu, avait pris en compte la dynamique du marché du secteur en Afrique.
Les données de l’A4ai, une organisation totalement indépendante, montrent à suffisance que le régime actuel est victime d’un faux procès compte tenu de sa politique sur les tarifs d’internet. Dans tous les cas, il est désormais clair aux yeux de tous que le Bénin est premier et très compétitif dans l’espace Uemoa pour ces tarifs moins chers en matière d’accès à Internet n

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 890 fois