40 millions de dollars US, soit plus de 22 milliards F Cfa, c’est le montant que mettra la Badea à la disposition du Bénin pour la mise en œuvre du projet d’appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey. La signature de l’accord de prêt a eu lieu, vendredi 5 avril dernier à Marrakech au Maroc.

Annoncé depuis quelques mois, l’accord de financement du projet d’appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) est effectif depuis vendredi 5 avril dernier. D’un montant de 40 millions de dollars US soit plus de 22 milliards F Cfa la signature des documents afférents au prêt est intervenue, vendredi 5 avril dernier, entre la délégation béninoise conduite par le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, et le représentant de l’institution financière, en marge des assemblées annuelles de la Banque islamique de développement du 4 au 6 avril dernier à Marrakech au Maroc.
Cet accord de prêt fait suite à l’approbation du protocole par le conseil d’administration de la Badea lors de sa première réunion annuelle tenue du 6 au 8 mars dernier à Kigali au Rwanda. Une mission avait séjourné au Bénin du 21 au 30 janvier dernier pour échanger sur les modalités, sous l’égide du chargé de mission du président de la République,
Zul-Kifl Salami.
Selon les clauses, une première tranche de 20 millions de dollars sera concédée à un taux d’intérêt de 1,75 % par an pour une durée de 26 ans avec un délai de grâce de cinq ans. La seconde tranche du même montant est conclue au taux de 2,5 % par an pour une durée de 20 ans avec un délai de grâce de cinq ans.
Le prêt de la Badea représente environ 87 % du coût global du projet estimé à 46,03 millions de dollars US au total, soit environ 26 milliards F Cfa. Le reste du financement sera assuré sur le budget national.
D’une durée de quatre ans, le projet d’appui à l’Université nationale d’agriculture (Una) de Porto-Novo et à l’Université des sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (Unstim) s’inscrit dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (Pag 2016-2021). Il vise à augmenter la capacité d’accueil des étudiants au niveau des deux universités, en dotant la première d’une nouvelle faculté d’Agronomie d’une capacité initiale de 500 étudiants, à raison de 100 étudiants par promotion; et la seconde, d’un nouveau rectorat et d’un Institut des classes préparatoires d’ingénieurs d’une capacité initiale de 200 étudiants à raison de 100 étudiants par promotion.
Les deux universités seront dotées de blocs administratifs, d’amphithéâtres ainsi que de logements pour étudiants ; d’ateliers et laboratoires équipés en mobiliers et matériels adéquats. Les sites seront clôturés et davantage viabilisés.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 567 fois