Le ministère de l’Economie numérique et de la Communication s’active pour une bonne couverture médiatique au cours de la période électorale que traverse actuellement le Bénin. Il a initié une formation à cet effet au profit d’acteurs des médias et de webactivistes à Cotonou, les 4 et 5 avril.

Accompagner les acteurs des médias à revisiter les fondamentaux de leur profession pour une couverture médiatique sans anicroche du processus électoral en cours. C’est l’objectif principal de la session de renforcement de capacité de 48 heures initiée depuis hier, jeudi 4 avril, au profit d’une quarantaine de journalistes par le ministère de l’Economie numérique et de la Communication. La collecte, le traitement et la diffusion en période électorale, jugée sensible nécessitant plus d’abnégation et de responsabilité de la part des acteurs des médias, l’initiative de cette formation prise par la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou a été fortement appréciée. L’Union des professionnels des médias en est particulièrement heureuse. Son premier-vice président, Zakiath Latoundji, l’en remercie. A l’ouverture des travaux de l’atelier, elle a, au nom des participants exprimé la gratitude de l’union pour ce coup de pouce qui aidera les professionnels des médias « à jouer efficacement leur rôle tout au long du processus électoral ». Cette session de renforcement de capacités est une aubaine « pour que nos productions soient de très bonne qualité », laisse-t-elle entendre.
Comme elle, Brice Kodjo, responsable à la formation d’Afrika Stratégies France, structure en charge de la formation, se veut reconnaissant au ministre de l’Economie numérique qui aura permis, apprécie-t-il, la tenue effective de la formation. Il reconnait notamment son leadership et son implication effective dans sa mise en œuvre. Pour lui, l’activité des médias en période électorale a un fort impact sur les populations et impose de ce fait, un comportement plus responsable. « Le cycle électoral est à maturité. C’est la veillée d'arme. Acteurs de la communication, l’heure a sonné d’affuter les armes pour revisiter les reflexes pour des prestations dignes en période électorale ». L’exhortation du secrétaire général du ministère, Serge Koudjo est sans appel. Celui-ci estime important l’engagement des médias en période électorale et leur attribue un rôle non négligeable. Une période qui, indique-t-il, requiert plus de compétences dans la collecte et la diffusion de l’information, le respect des normes du journalisme… Pour répondre à ces exigences, il faut, selon lui, satisfaire les besoins en recyclage et se « mettre au top pour les défis ». Deux experts, Max Savi Carmel et Fabi Kouassi ont entretenu les participants à la formation sur divers thèmes en lien avec la pratique journalistique au cours de la première journée. La formation prendra fin ce jour.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 440 fois