L’aéroport de Tourou, à Parakou, est fonctionnel, depuis vendredi 29 mars dernier, dans l’après-midi. En témoigne le vol inaugural consacrant sa mise en service officielle objet d’une cérémonie que le ministre de l’Eau et des Mines, Samou Séidou Adambi, a présidée.

Longtemps attendu, l’aéroport de Tourou, à Parakou, a enregistré ses tout premiers passagers, vendredi 29 mars dernier. C’est à la faveur d’un vol de la compagnie aérienne « Air Bénin Taxi », en provenance de Cotonou et à bord duquel ils se trouvaient. L’appareil a atterri sur le tarmac de l’aéroport aux environs de 17 heures.
Arrivé exceptionnellement pour la cérémonie, le ministre de l’Eau et des Mines, Samou Seïdou Adambi, a officiellement annoncé l’ouverture de cet aéroport pour les vols locaux. « Pour le moment, ceux internationaux ne sont pas concernés », a-t-il précisé. Désormais, c’est de cet aéroport que partiront les vols en partance pour Cotonou, et atterriront ceux qui en proviendront. « C’est de concert avec les services de l’Anac que le gouvernement a pris cette décision », a indiqué le ministre. Il a également rassuré de la poursuite des travaux afin de rendre l’aéroport conforme aux standards internationaux, de le faire reconnaître par l’Asecna et de l’Oaci.
Désormais, il n’est plus question pour les aéronefs de recourir à la piste en terre rouge et latéritique de l’ancienne aérogare de la ville. Le risque de voir les animaux occuper la piste ou la population la traverser est réglé.
Il y a quelques mois, une délégation du gouvernement et de la mairie de Parakou était déjà sur les lieux, en compagnie de partenaires. De nationalité danoise, ceux-ci avaient pour mission de voir dans quelles mesures, il fallait rendre l’ouvrage opérationnel. Le ministre Samou Seidou Adambi a assuré qu’ils sont toujours sur le dossier. Le gouvernement, a-t-il poursuivi, est toujours en contact avec eux. Les derniers éléments des négociations entre les deux devraient intervenir dans les prochains jours. Ce qui permettra une meilleure gestion de l’aéroport.0

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 824 fois