Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, est monté au créneau ce mardi à son cabinet à Porto-Novo, pour inviter tout le peuple béninois à aller aux urnes le 28 avril prochain, en citoyens « matures et responsables ».

« Peuple béninois, le temps est venu pour nous de nous lever comme un seul homme pour aller aux élections. Le processus démocratique exige ce sursaut de chacune et de chacun de nous ». C’est l’appel que lance le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, à tous les citoyens béninois pour des élections apaisées le 28 avril prochain. Pour lui, tout le monde doit s’engager, en dépit des divergences politiques, pour la réussite de la première consultation politique de l’ère du Nouveau départ qui ouvre la voie à une série d’autres élections. Joseph Gnonlonfoun a lancé ce message à la faveur d’une déclaration qu’il a faite à la presse, ce mardi 12 mars, au siège de son institution à Porto-Novo. A l’en croire, l’activité politique doit consister à s’engager positivement, malgré la diversité des opinions, au service de la République, une et indivisible. Il est dès lors, selon le médiateur de la République, important que tous les sacrifices soient consentis entre les acteurs du jeu électoral pour que soient trouvés des compromis dynamiques nécessaires pour l’organisation de ce scrutin. Ces compromis ne devraient en aucun cas signifier l’abandon des idées ou opinions ou la victoire d’un camp sur un autre. Car, les divergences d’aujourd’hui peuvent être des atouts de demain. « Chacun d’entre nous doit retenir son ego et rechercher l’harmonie dans un patriotisme engageant. C’est cela la concertation, le consensus car aucun humain n’a le monopole de la vérité », souligne le médiateur de la République, invitant chaque conducteur d’hommes et responsable où qu'il se trouve aujourd’hui à travailler pour la paix. Ces derniers doivent renoncer à quelque animosité et quelque jugement absolu afin de ne pas paralyser le présent et hypothéquer l’avenir du peuple. « Nos anciens devraient nous y aider. Je le leur demande en toute politesse et en toute humilité. Je souhaite aussi que nos dirigeants sachent que le pouvoir est un service avant tout », poursuit le médiateur de la République. Joseph Gnonlonfoun n’a pas manqué de saluer tous les acteurs engagés dans le processus électoral en tant que candidats ou en tant qu’acteurs ou encore en tant qu’organisateurs pour des élections libres, transparentes et apaisées. Il faut rappeler que le médiateur de la République est une autorité administrative indépendante, éprise de paix et animée par la recherche de la concorde et de l’unité nationale.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 260 fois