Au terme de l'examen des sept listes déposées à la Céna, seulement deux partis ont présenté des dossiers conformes et recevables et pourront, par conséquent, participer aux élections législatives d'avril 2019. Il s'agit de l'Union progressiste et du Bloc républicain. Les autres déclarations de candidature sont rejetées. C'est ce qu'a fait savoir le président de la Céna, Emmanuel Tiando, hier mardi 5 mars à l'occasion d'un point de presse.

Les déclarations de candidature des partis Union progressiste (Up) et Bloc républicain (Br) ont été validées mais celles du Parti du renouveau démocratique (Prd), du Mouvement des Elites engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) et de la Force cauri pour le Développement du Bénin (Fcdb), de l’Union sociale libérale, de l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) sont rejetées. C’est la conclusion de l’examen de conformité et de recevabilité effectué par la Commission électorale nationale autonome les 3, 4 et 5 mars dernier. Cet examen, précise le président Emmanuel Tiando, « a reposé sur les trois principes suivants: le souci de la préservation de la crédibilité de la Céna, le respect scrupuleux des textes notamment les lois portant Code électoral et Charte des partis politiques, et l'obligation d'impartialité et de neutralité inhérente aux membres de la Céna ». Le président de la Céna a insisté sur le souci de transparence et de patriotisme constant qui a guidé l’institution lors de l’étude des dossiers. Les raisons qui ont motivé le rejet des déclarations de candidature des partis Prd, Moele-Bénin et Fcdb n'ont pas été rendues publiques. Mais selon le président de la Céna, les déclarations de candidature des partis Usl et Udbn ont été rejetées pour dossier incomplet. « Conformément aux dispositions de l'article 46 du Code électoral, les sept partis ayant déposé leurs déclarations de candidature ont reçu des récépissés provisoires. Toutefois, les récépissés délivrés à l'Udbn et à l'Usl ont été estampillés "Dossier incomplet" en raison de l'absence du Certificat de conformité exigé par la décision de la Cour constitutionnelle. Par conséquent, la Céna s'est abstenue de procéder à l'examen de ces candidatures et leur a notifié un rejet », a expliqué le président de la Céna, Emmanuel Tiando. Ce sont donc les cinq autres déclarations de candidature qui ont fait l'objet d'un examen de conformité et de recevabilité. Examen au terme duquel les dossiers du Parti du renouveau démocratique (Prd), du Mouvement des Elites engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) et de la Force cauri pour le Développement du Bénin (Fcdb) ont aussi été rejetés.
Les partis dont les listes ont été rejetées peuvent toujours se pourvoir devant la Cour constitutionnelle qui statuera sans recours dans le délai de huit jours.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1028 fois