L’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) a tenu, du 18 au 24 février dernier à Porto-Novo, son assemblée générale (Synode général). Occasion pour les pasteurs et délégués de se préoccuper du climat social prévalant dans le pays et de décerner un satisfecit au gouvernement du président Patrice Talon pour ses efforts et les mesures sociales contenues dans le Budget général de l’Etat, exercice 2019.

La déclaration sanctionnant le Synode général tenu à Porto-Novo sous le thème « Vous serez mes témoins appelés à être des disciples transformés », et signée du président de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb), Son Eminence Rév. Dr Kponjesu Amos Hounsa, n’a pas occulté l’actualité sociopolitique du pays. En rendant grâce à Dieu pour la consolidation de l’unité retrouvée au sein de l’Epmb réconciliée et réunifiée, les pasteurs et délégués à cette rencontre annuelle se sont penchés sur le climat social apaisé dans le pays. Ils ont en effet tenu «à remercier et féliciter le chef de l’Etat béninois, Son Excellence monsieur Guillaume Athanase Patrice Talon, pour son accompagnement et ont intercédé afin que l’Eternel l’accompagne dans sa mission à la tête du pays ».
Ils apprécient, à juste titre, les efforts du gouvernement et les mesures sociales contenues dans le Budget général de l’Etat, exercice 2019 et l’encouragent donc à mettre en œuvre ces mesures qui augurent de belles perspectives pour le peuple béninois et surtout pour les couches vulnérables.
Par ailleurs, en appelant les uns et les autres à l’espérance et à la sérénité, l’Eglise félicite le chef de l’Etat et son gouvernement pour la prise en compte des préoccupations des populations, à travers les mesures sociales et la lutte acharnée contre les fléaux qui menacent le pays. Elle les félicite aussi pour les prouesses en matière de lutte contre la corruption et les performances économiques de 2018 attestées par l’Uemoa.
L’Epmb tient à saluer l’attitude d’écoute du gouvernement et l’exhorte à toujours être à l’écoute du peuple.
Face à ces actions prioritairement sociales, le Synode général a fait aussi observer qu’il y a de l’espoir pour le pays et exhorte tout le peuple béninois à plus de conscience professionnelle, car le travail bien fait est une valeur, gage de tout développement économique durable. Le Synode invite par conséquent, tous les citoyens béninois à valoriser le travail suivant les recommandations de Saint Paul qui dit: « Dans le travail et dans la peine, nous avons été nuit et jour à l’œuvre, pour n’être à la charge de personne […] Car, si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus» II Thessaloniciens 3, versets 8b et 10b.
De même, les mesures prises par le gouvernement contre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa et toutes les précautions socio-sanitaires au bénéfice du bas peuple ont été fortement saluées et louées, à travers la déclaration du synode.
Comptant sur la main invisible du Dieu vivant pour le maintien de la paix dans le pays, les participants ont accordé, au cours des deux différentes sessions, une place de choix à la prière. Tous ont en effet prié pour la nation et particulièrement pour les acteurs politiques, les organisations de la société civile et tous ceux qui œuvrent pour le développement de notre pays.
Observant que la formation des grands blocs politiques prévue par la loi sur la réforme du système partisan a conduit à une sorte de précampagne, l’Eglise protestante méthodiste du Bénin, au sortir de ce Synode, invite les acteurs politiques au respect des textes de la République.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1093 fois