Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, accompagné des autorités politico-administratives et des membres de son cabinet, a mis en service, vendredi 1er février dernier, la centrale électrique de Bérécingou dans la commune de Natitingou entièrement rénovée avec des matériels de dernière génération.

« Chacun des groupes a été entièrement désossé et totalement rénové avec des pièces de dernière génération certifiées maison ‘’Vassila’’, avec une garantie du constructeur, des travaux électriques de puissance ont été également effectués dans la salle des machines pour disposer des armoires de nouvelle génération design 2018 », a expliqué Gérard Hounnoukpè, coordonnateur national du projet de réhabilitation des centrales de la Sbee.
D’une capacité de 8 mégawatts, la rénovation de cette centrale, estimée à plus d’un milliard 600 millions de francs Cfa vient sonner la révolution énergétique dans le département de l’Atacora en général et dans la commune de Natitingou en particulier. Gérard Hounnoukpè a rassuré le ministre et sa suite du système technique mis en place pour une meilleure surveillance et maintenance des équipements aussi bien par des équipes sur place que par des experts depuis la Finlande.
Le maire de la commune de Natitingou, N’Da Antoine N’Da, s’est réjoui de cette révolution énergétique et a plaidé pour l’extension du réseau dans toutes les localités de sa commune. « Nous savons désormais que l’énergie est disponible et demandons à la société distributrice de faire parvenir cette énergie aux populations, car elles ont le sentiment qu’il manque de lumière dans nos rues » a-t-il conclu.
La courbe des délestages est désormais inversée et l’histoire retiendra que le gouvernement du Nouveau départ a fait du secteur de l’énergie une priorité nationale, a fait remarquer le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah. Elle a également salué cette volonté affichée du chef de l’Etat et de son gouvernement, le pragmatisme du ministre de l’Energie et les efforts des hommes et des femmes qui ont rendu cette vision possible. « L’énergie électrique est disponible dans le département de l’Atacora et je voudrais attirer l’attention du ministre sur les problèmes liés à son accessibilité. Il y a beaucoup de nos concitoyens qui peinent à avoir les compteurs et les cartes de recharge et je sais que le gouvernement est en train de travailler pour que dans les mois à venir, tous les Béninois aient accès à une énergie de qualité », rappellera-t-elle.
Pour le ministre, l’énergie est au cœur du Bénin, et au-delà des fondamentaux qui sont au rendez-vous et bien visibles à travers la mise en œuvre du Pag, le gouvernement a compris que dans la chaine des valeurs le volet distribution mérite effectivement un coup de pouce supplémentaire. « Je rassure l’ensemble de nos concitoyens que le travail est en cours et une vraie révolution est en marche dans le domaine énergétique », a martelé le ministre de l’Energie. A en croire Jean-Claude Houssou, des diligences sont actuellement en cours pour que d’ici deux à trois mois, la pénurie de compteurs soit conjuguée au passé, avec une anticipation sur les années à venir. Le ministre a aussi rassuré du travail qui se fait pour moderniser le système de paiement des factures. En plus de la réhabilitation de cette centrale, l’autorité ministérielle a évoqué l’alimentation effective du Nord Bénin directement à partir d’Onigbolo, alors qu’il fallait traverser tout le territoire togolais. Il a aussi informé les populations de l’Atacora de la décision du conseil des ministres du mercredi dernier, autorisant la ratification d’un accord de prêt pour la construction d’une ligne dorsale Nord qui permettra de relier le Nord du Bénin avec les autres pays frontaliers pour une capacité supplémentaire d’alimentation en cas de défaillance.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2085 fois