La direction générale des Impôts célèbre le civisme fiscal. Elle a distingué, jeudi 31 janvier dernier, une vingtaine d’entreprises et de personnes physiques qui manifestent une spontanéité dans le paiement des impôts, une courtoisie vis-à-vis des agents de recouvrement et un respect des engagements pris.

C’est la première fois, dans son histoire, que la direction générale des Impôts organise « la journée du contribuable (Jnc) ». Cette initiative a été pensée et voulue pour reconnaître le mérite des citoyens et structures qui participent à l’édification de la nation à travers le paiement régulier de leurs impôts, mais aussi leur comportement exemplaire. La Jnc, plus qu’une simple fête, est une occasion de récompense des meilleurs contribuables et contributions, selon le directeur général des Impôts, Nicolas Yènoussi. Il faut y voir aussi, selon lui, « un grand intérêt pour la promotion du civisme fiscal», appuie-t-il. Si tout le monde a l’obligation de contribuer aux dépenses de l’Etat, ceux qui s’acquittent volontairement et à bonne date de cette obligation doivent être vus comme des modèles et célébrés comme tels, soutient Nicolas Yènoussi pour exalter les heureux du jour. Herman Orou Tako, directeur de cabinet du ministère en charge des Finances, fera observer pour sa part, au nom du ministre, que valoriser et récompenser ceux qui sont soucieux d’une meilleure contribution permet de mobiliser plus de ressources pour financer le développement. La formule «Je déclare et je paye mes impôts pour construire mon pays » doit donc prendre tout son sens, insiste-t-il.
Pour parvenir à dégager les meilleurs contribuables, plusieurs critères cumulatifs ont été établis. Il faut, entre autres, avoir un meilleur ratio impôts payés sur le chiffre d’affaires, n’avoir jamais fait l’objet d’un redressement fiscal pour mauvaise foi, avoir un bon comportement déclaratif, n’avoir pas recours au contentieux inutile dans ses rapports avec l’administration fiscale, avoir un comportement irréprochable en matière de paiements…

24 trophées distribués

La Dgi a ajouté à ces critères, pour ce qui concerne les personnes physiques, le fait de se présenter au service des impôts dès le premier jour ouvré du mois de janvier pour le paiement.
Au terme de l’exercice, trois personnes physiques, propriétaires de maisons et un bon payeur de taxe sur les véhicules à moteur, ont été identifiés et récompensés, devenant ainsi des modèles pour le reste des contribuables. Dans la catégorie des personnes morales, cinq grandes entreprises, à savoir Spacetel Bénin, la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), la Société des ciments du Bénin Bouclier, la société Atral SA et la Sodeco, ont été distinguées. Trois autres entreprises relevant du centre des impôts des moyennes entreprises ont été primées, tout comme trois meilleurs contribuables relevant de la Taxe professionnelle synthétique (Tps).
La banque Uba, le Port autonome de Cotonou et la Société béninoise de manutentions portuaires (Sobemap) ont été distingués comme meilleurs utilisateurs des télé-procédures. Trois meilleurs utilisateurs des Machines électroniques certifiées de facturation (Mecef), à savoir Abc entreprise, hôtel du Lac et Nepco Sarl, ont également reçu des distinctions. Trois structures identifiées comme partenaires de la Dgi ont été récompensées à l’occasion de la Journée du contribuable. Il s’agit de l’Union des professionnels des médias du Bénin, la Police républicaine et l’état-major général des Armées.
Le directeur général des Impôts, Nicolas Yènoussi, a profité de cette occasion pour reconnaître le mérite de deux acteurs dont l’engagement et la détermination aux côtés des services fiscaux sont totaux. Il s’agit du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni et de son ancien directeur de cabinet, Servais Adjovi. Au total, 24 trophées ont été distribués, lors de cette première journée du contribuable pour porter au pinacle ceux qui, sans pression ni contrainte, apportent leur part à l’édification du Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1709 fois