Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, a procédé, ce jeudi, au lancement des travaux de protection et de valorisation de la côte à Avlékété dans la commune de Ouidah, en présence des dignitaires, têtes couronnées, sages et notables, de personnalités et autres personnes ressources. Cette opération consacre un tournant décisif dans la concrétisation des projets de protection côtière et d’aménagement balnéaire en vue d’une valorisation effective du potentiel touristique de la zone littorale du Bénin.

Chantier majeur du Programme d’actions du gouvernement, les projets de protection côtière et d’aménagement balnéaire prennent corps pour une plus-value au potentiel touristique de la zone littorale du Bénin. Au lancement des travaux de protection et de valorisation de la côte à Avlékété dans la commune de Ouidah, José Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable, s’est réjoui de la concrétisation de cette vision stratégique imprimée par le chef de l’Etat pour une résolution méthodique et structurée des problématiques qui accroissent la vulnérabilité des populations.
« Un an après le lancement du chantier de Cotonou, nous voici rassemblés à Avlékété, sur le littoral de la commune de Ouidah, 2e segment critique de la côte, pour ouvrir un autre front de lutte contre l’agression de l’océan, protéger notre écosystème lagunaire et offrir les conditions optimales de développement du tourisme balnéaire et écologique dans notre pays», a-t-il déclaré devant les dignitaires, têtes couronnées, sages et notables, les personnalités et autres personnes ressources. Rappelant au passage cette volonté du gouvernement de mettre fin à la psychose au sein des communautés en proie aux phénomènes climatiques et à l’érosion côtière.
La 2e phase de la protection du premier segment de côte à l’Est de Cotonou s’acheminant vers sa fin, il n’occulte pas le soulagement des populations riveraines des départements du Littoral, de l’Atlantique et de l’Ouémé, notamment à Akpakpa Dodomè, Enagnon, Fifadji Houto, Donaten, Finagnon, Tokplégbé, Agblangandan, PK 10 Marina et Ekpè. Un investissement qui a permis de sécuriser définitivement 15 kilomètres de côte.
Tout optimiste quant aux impacts des travaux de protection et de valorisation de la côte à Avlékété dans la commune de Ouidah dont il a procédé au lancement ce jeudi, il a indiqué que depuis février 2017, les études pour la protection côtière du segment d’Avlékété ont été lancées avec le Groupe Jan de Nul, pour la construction d’une digue immergée de 4 kilomètres de longueur et le rechargement de côte par dragage de 2 millions de mètres cubes de sable.
D’un coût global de plus de 78 milliards FCFA, si l'on inclut la digue de Djègbadji dont la pertinence sera appréciée au regard de l’aménagement de la Marina, de la Porte du non-retour, la digue immergée et le rechargement de la plage sur une façade de 4 kilomètres vont permettre d’accueillir des chaînes hôtelières de rayonnement international, comme le Club Med, Four Seasons, Bayan Tries et autres, en soutien au programme de développement touristique de Ouidah, un projet phare du pilier 2 du PAG 2016-2021.
La réalisation des travaux, annonce-t-on, nécessitera une main d’œuvre de près de 2.000 emplois directs et indirects.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1976 fois