Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Françoise Assogba Komlan, a procédé, ce jeudi 11 octobre, à Cotonou, au lancement de l’atelier de validation du plan national d’actions pour la promotion d’emplois décents et de l’entrepreneuriat dans l’agriculture et l’agro-industrie pour les jeunes des zones rurales. Au cours de ces assises, les participants sont invités à réfléchir pour des perspectives d’emplois décents aux jeunes ruraux.

Des cadres et acteurs du monde rural ont pris part à l’atelier de validation du plan national d’actions pour la promotion d’emplois décents et de l’entrepreneuriat dans l’agriculture et l’agro-industrie pour les jeunes des zones rurales.
Au cours de la cérémonie de lancement des travaux, le coordonnateur du projet, Finagnon Emmanuel Zinsou, pense que c’est une cause noble que de réfléchir sur les actions à mener pour offrir un emploi décent aux jeunes en milieu rural. Selon lui, l’entrepreneuriat des jeunes constitue un enjeu majeur pour l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao) et le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Pour lui, ce plan d’une valeur de
11 308 000 000 F Cfa sera soumis à l’appréciation des participants afin d’aboutir à des perspectives d’emplois décents aux jeunes en milieu rural.
Jean Adanguidi, chargé de programme à la Fao Bénin, a, au nom du représentant résident de cette organisation, rappelé l’intérêt du Projet de promotion d’emplois décents et de l’entreprenariat dans l’agriculture et l’agro-industrie pour les jeunes des zones rurales. Pour lui, ce plan est un outil de prise de décision au profit des jeunes ruraux. Il favorisera l’amélioration des capacités économiques des jeunes en milieu rural. C’est pourquoi, il a témoigné sa gratitude aux autorités béninoises pour leur soutien sans faille à toutes les initiatives de la Fao.
Vincent Oparah, responsable de projet en charge des questions de l’emploi des jeunes au Nepad, indique que cet atelier permettra d’explorer les différents axes et défis sur l’emploi décent et l’entrepreneuriat des jeunes ruraux dans l’agriculture et l’agro-industrie. Des réflexions seront menées tout au long de cette rencontre pour cerner le chômage des jeunes ruraux. Abondant dans le même sens, Françoise Assogba Komlan, secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a insisté sur les efforts du gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes et de l’agriculture au Bénin. « Le gouvernement tient à faire du domaine agricole un secteur d’investissement massif et de création d’emplois pour les jeunes », a-t-elle indiqué. Pour elle, la validation dudit plan aidera le gouvernement et ses partenaires, la Fao et le Nepad à réduire le chômage des jeunes, à créer des emplois décents en milieu rural et surtout à favoriser la formation des jeunes?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1480 fois