Les Béninois enregistrés sur la base de témoignage vont disposer d’un acte de naissance dans les tout prochains jours en application de la loi n°2018-26 du 03 août 2018 portant autorisation d’inscription à titre dérogatoire à l’état civil. Le gouvernement a adopté lors du Conseil des ministres tenu, ce mercredi 10 octobre, le décret définissant les modalités de leur enregistrement à l’état civil.

Sont concernés par cette décision, environ 2 500 000 citoyens béninois identifiés lors de la mise en œuvre du Recensement initial administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Ainsi, les personnes recensées sur témoignage lors du recensement électoral national approfondi (Rena), les Béninois recensés sur témoignage au vu de la fiche de témoignage dûment remplie et visée par l’autorité locale du Ravip accompagnée du formulaire d’enregistrement individuel administré par l’Agence nationale de traitement et populations inscrites sur la base de la carte Lepi et n’ayant pas d’acte de naissance et, ce au vu de la carte et du formulaire d’enregistrement administré par l’Agence nationale de traitement dans le cadre du Ravip pourront bénéficier de cette dérogation gratuitement. Car, d’après le relevé du Conseil des ministres, le mécanisme prévu par la loi dérogatoire dispense le citoyen d’avoir à supporter des coûts onéreux comme par le passé. C’est une décision qui vise à favoriser la delivrance à titre gratuit, aux personnes concernées de l’acte de naissance à travers le projet d’enregistrement dérogatoire à l’état civil (Pedec). L’adoption de ce decret qui définit les modalités et le fonctionnement du cadre administratif de réalisation de l’enregistrement ouvre la voie à la concrétisation de ce projet du gouvernement au profit des citoyens.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1448 fois