La Centrale d’achat des médicaments essentiels (Came) bénéficie d’une subvention exceptionnelle de la part du gouvernement, pour garantir les produits de santé en qualité et à un coût à la portée de la population. Aussi, le gouvernement a-t-il rétabli l’agrément de la Came pour le maintenir exceptionnellement pour l’année 2019.

Bonne nouvelle pour les populations béninoises ! L’une des mesures prises par le gouvernement au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre est l’adoption d’une feuille de route pour améliorer la disponibilité des produits de santé à la Centrale d’achat des médicaments essentiels (Came). Par cette mesure, le gouvernement appuie la Came et garantit la disponibilité et la qualité des produits pharmaceutiques à un coût à la portée de tous.

Cette mesure du gouvernement est d’importance pour les populations surtout avec la guerre déclenchée contre les faux médicaments au Bénin, il y a quelques mois. La disponibilité des produits de santé à la Centrale d’achat des médicaments essentiels (Came) préoccupe ainsi le régime qui a autorisé la Came à recourir à des laboratoires pré-qualifiés de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms), disposant d’une certification dans les espaces de l’Union européenne, des Etats-Unis ou du Canada, pour procurer les produits de santé les plus urgents. Ces produits attendus desdits laboratoires seront livrés par fret aérien plutôt que par voie maritime habituellement plus longue, selon le relevé du Conseil des ministres. Par cette procédure exceptionnelle, la Came doit veiller à minimiser l’augmentation des coûts unitaires des produits, de sorte que le coût de revient soit à la portée des populations. La Came bénéficie ainsi d’une subvention des frais logistiques liés à la livraison par fret aérien des produits pharmaceutiques des laboratoires. Quant à l’agrément de la Centrale d’achat des médicaments essentiels, exceptionnellement rétabli, il sera maintenu pour l’année 2019. Les produits pharmaceutiques en qualité ne devraient donc plus faire défaut dans les officines.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1714 fois