En visite sur les grands axes ayant bénéficié de l’éclairage public dans les villes de Cotonou et de Porto-Novo dans la nuit du mercredi 12 au petit matin de ce jeudi 13 septembre, le ministre de l’Energie, Dona Jean Claude Houssou, a croisé en chemin l’équipe de convoyage du septième moteur acquis par le gouvernement pour la construction d’une centrale thermique de 120 Mw à Maria-Gléta dans la commune d’Abomey-Calavi.

« Silence ! Le gouvernement travaille », a déclaré le ministre de l’Energie, Dona Jean Claude Houssou après avoir vu l’équipe de convoyage des moteurs acquis par le gouvernement pour la construction d’une centrale thermique de 120 Mw à Maria-Gléta dans la nuit du mercredi 12 septembre dernier sur le tronçon carrefour Iita-Tankpè lors de la visite des axes ayant bénéficié de l’éclairage public. Ce moteur est le dernier des sept acquis et qui a quitté le port pour le site de la centrale thermique.
Pour le ministre de l’Energie, le bilan par rapport à ce projet est positif. Positif conformément à ce qui était prévu. Toute l’équipe qui est mobilisée, selon lui, a montré son professionnalisme, notamment dans le temps de convoyage des moteurs.
Après les moteurs, c’est au tour des alternateurs et transformateurs de suivre. Car, il y a une semaine, c’est 3000 tonnes d’équipements qui étaient débarquées au port de Cotonou dans le cadre de la construction de cette centrale thermique. « C’est une performance historique qui arrive pour le Bénin et qui mérite un satisfecit particulier au président de la République qui, avec sa ténacité, son engagement et sa vision des choses, permet aujourd’hui de faire des réalisations que nous voyons », a souligné Dona Jean Claude Houssou. Pour lui, ce n’est qu’une étape de la grande ligne qui va amener le Bénin vers ce qu’il appelle une énergie disponible à tout moment en quantité et en qualité.
Le ministre de l’Energie estime que le planning est respecté et la performance bonne. Prévus en effet pour être au Bénin dans 14 jours, les moteurs acheminés de la France l’ont été en 11 jours. La fin des travaux est en vue et au cours du premier semestre 2019, on devait sortir, selon lui, les premiers kilowattheures de cette centrale thermique qui est une importante infrastructure non seulement au Bénin mais aussi dans la sous-région.
Il faut signaler que la fin des travaux de construction de cette centrale mettra un terme à la location des groupes électrogènes actuellement sur le site Aggréko à Maria-Gléta.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2066 fois