Au nombre des décisions prises en Conseil des ministres ce mercredi 12 septembre, figure la création du Comité chargé de la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin. Il a pour mission de trouver les points d’ancrage d’un partenariat opérationnel, en vue d’une restitution temporaire ou définitive des œuvres culturelles du Bénin en France. Preuve que le président Talon ne démord pas à cet effet.

Pour engager la coopération muséale et patrimoine avec la France, le gouvernement béninois a jeté son dévolu sur Nouréini Tidjani Serpos, ancien haut fonctionnaire de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture pour prendre les rênes du Comité chargé de la coopération muséale et patrimoniale. L’annonce a été faite au terme du Conseil des ministres du mercredi 12 septembre. La création de ce comité répond à la volonté du gouvernement béninois de définir avec la partie française, le cadre de partenariat et les modalités de circulation et de restitution temporaire ou définitive des œuvres culturelles du Bénin en France. Elle aura également pour mission de convenir des modalités de réalisation d’un inventaire exhaustif des œuvres et des biens culturels concernés. Faut-il le rappeler, le 26 août 2016, le Bénin a officiellement porté devant la France, une requête visant la restitution des biens culturels issus du patrimoine national et se trouvant dans plusieurs musées et collections français. A la suite de cette démarche, des pourparlers ont eu lieu entre les autorités au plus haut niveau des deux pays. « Le présent comité est donc créé pour conduire le processus et est composé de personnalités de grande réputation ayant d’expertise avérée dans le domaine », a indiqué le ministre en charge de la Culture, Oswald Homeky, au cours de son traditionnel point de presse.
La création de ce comité fait suite à de nombreuses actions engagées déjà par le passé sous le leadership du président de la République. Ce pas de plus qui vient d’être franchi, alors que côté français on a déjà désigné des experts pour interagir avec le Bénin, va sans aucun doute booster les échanges entre les deux parties?

Josué F. MEHOUENOU

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1063 fois