Le 13 septembre de chaque année, date anniversaire de la création de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi), la communauté africaine célèbre la Journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle. Elle est également l’occasion pour les gouvernants, les créateurs et la société civile de se rappeler l’un des défis majeurs du continent, celui de son essor dans tous les domaines, en l’occurrence, celui de l’industrie. Dans ce cadre, le ministre Serge Ahissou a délivré un message, hier mercredi 12 septembre, veille de l’évènement.

A l’instar de la communauté africaine, le Bénin, membre fondateur de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle, célèbre la Journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle pour sensibiliser les inventeurs, les chercheurs et tous les autres acteurs de la créativité, sur le rôle que joue l’invention dans le développement industriel. Pour cette année, la 19e édition, le thème retenu est intitulé «L’invention, moteur du développement industriel ».
Le choix de ce thème s’explique, selon le ministre en charge de l’Industrie, Serge Ahissou, par le lien fort existant entre l’invention et le développement industriel. En effet, indique-t-il dans son adresse, « de nombreuses études ont démontré que le niveau de développement industriel d’un pays est lié à sa capacité à innover et à utiliser des inventions dans le développement et la transformation des procédés industriels et des produits qui, à leur tour, nécessitent l’implantation d’entreprises industrielles pour leur fabrication ».
Fort de cela, poursuit-il, le gouvernement du président Patrice Talon, à travers son programme d’action, en son axe 5, pilier 2, accorde une place de choix à la recherche et à l’innovation. « Il entend faire du Bénin une plateforme internationale d’excellence, du savoir et de l’innovation » et «plusieurs dispositifs ont été mis en place dans ce cadre, notamment le renforcement de l’Agence nationale de la propriété industrielle, organe de l’Etat en charge de la mise en œuvre de sa politique en matière de développement de la propriété industrielle», a déclaré le ministre.
Le ministre de l’Industrie s’est aussi fait le devoir de rappeler à l’adresse des chercheurs et autres inventeurs que l’utilisation des actifs de la propriété intellectuelle à savoir les brevets d’invention, les marques de produits ou de services, les dessins et modèles industriels, les noms commerciaux, les indications géographiques constituent des moyens incontournables pour le développement économique. Pour ce qui est des manifestations prévues dans le cadre de cette journée, plusieurs communications seront faites à l’endroit du public pour montrer l’importance de la propriété industrielle. Une journée portes-ouvertes à l’Agence nationale de la propriété intellectuelle sera organisée pour permettre aux acteurs de champ de découvrir les prouesses réalisées par les inventeurs et innovateurs.
Aussi, le ministre Serge Ahissou a-t-il rappelé que la 19e Journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle précède, pour notre pays, la célébration, du 24 au 27 octobre prochain de la 7e édition du Salon africain de l’invention et de l’innovation technologique. « Le salon de Cotonou constitue une édition de relance et connaîtra la participation de 34 exposants à raison de deux exposants sélectionnés dans chacun des 17 Etats membres de l’Oapi», a révélé le ministre?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1163 fois