Les membres du bureau départemental et du comité départemental de l’Ouémé en charge de l’opération de Recensement national de l’agriculture (Rna) entrent officiellement en fonction. Ils ont été installés, ce mercredi 29 août, à la Préfecture de Porto-Novo par la Commission nationale de supervision du Rna.

Le Recensement national de l’agriculture (Rna) entre désormais dans sa phase active dans le département de l’Ouémé. La preuve en a été donnée, ce mercredi 29 août, par l’installation des membres du bureau et du comité départementaux en charge de cette vaste opération statistique couvrant l’ensemble du pays. 

Le Rna consiste à collecter, traiter et à diffuser des données structurelles quantitatives et qualitatives sur le secteur agricole. Les données sont collectées directement auprès des exploitations agricoles. Le recensement permettra de fournir également des analyses approfondies sur le rôle des femmes, des enfants et des personnes âgées dans l’agriculture, les pertes après-récolte, les stocks alimentaires sur les exploitations ; la commercialisation de la production agricole ; la consommation alimentaire, la transformation des produits agricoles, l’emploi du temps et la contribution des membres des ménages aux travaux effectués sur l’exploitation. L‘opération va mobiliser au niveau du département de l’Ouémé près de 500 agents recenseurs, hormis les agents cartographes, les contrôleurs et les coordonnateurs de zone qui seront aussi recrutés. Ces différents agents partiront à la rencontre des agriculteurs, des élus locaux à leurs domiciles, pour remplir avec eux les questionnements retenus pour la première phase de l’opération, celle consistant à dénombrer les ménages. Cette première étape permettra de disposer au niveau de petites unités administratives, des données-clés sur la structure organisationnelle des exploitations agricoles, notamment sur la taille des exploitations, les utilisations des terres, les modes de faire-valoir, l’effectif du cheptel, l’utilisation des machines agricoles et le nombre d’exploitations pratiquant chaque type de culture, d’élevage et de pêche.
La seconde consistera à effectuer un sondage, immédiatement après le module de base, pour disposer des données structurelles plus détaillées ou des données qui ne sont pas nécessaires au niveau des plus petites unités administratives notamment les cultures végétales, l’élevage, la pêche, l’aquaculture, la population agricole, le suivi des indicateurs des Objectifs du développement durable (Odd). Les deux grandes phases sont prévues pour être réalisées sur une période de trente-six mois à partir de la campagne 2018-2019.
Pour le représentant du président de la Commission nationale de supervision du Rna, Ernest Comlan Pédro, l’installation officielle des différents organes devant conduire cette opération revêt une importance capitale pour le secteur agricole du Bénin. Elle est inscrite dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Ernest Comlan Pédro a invité chacun des membres du bureau et du comité départementaux à faire preuve d’engagement et de détermination pour mener à bien le recensement.
Là-dessus, le secrétaire général de la préfecture de l’Ouémé, Jean-Baptiste Akpamagbo, représentant le préfet, a tenu à rassurer. Il a promis que l’autorité préfectorale jouera toute sa partition, à travers notamment des sensibilisations et la mobilisation des populations concernées pour que l’opération soit une réussite totale dans les neuf communes du département de l’Ouémé?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3325 fois