Le ministre chargé de la Justice, Me Joseph Djogbénou, a officiellement installé le chef d’escadron Jiles Sèdjro Yèkpè dans ses nouvelles charges de directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin. La cérémonie s’est déroulée, vendredi 13 avril dernier, au ministère chargé de la Justice à Porto- Novo, en présence des présidents et des procureurs des cours et tribunaux du Bénin.

L’installation officielle du chef d’escadron Jiles Sèdjro Yèkpè, promu directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin a été une cérémonie voulue par le ministre de la Justice et de la Législation, au regard de la place de choix qu’occupe cette structure dans la chaîne du ministère. Me Joseph Djogbénou a d’ailleurs insisté sur la mission assignée à cette nouvelle structure créée et qui fait partie des nombreuses réformes entreprises par le président de la République dans le secteur de la justice. Lesquelles réformes ont généré une carte pénitentiaire devenue réelle séparant les maisons carcérales prévues pour les personnes en détention préventive, c’est-à-dire en attente d’être jugées des prisons prévues pour détenir les condamnés contraints de purger leurs peines.
La création de l’agence pénitentiaire s’inscrit donc dans la vision du chef de l’Etat très sensible à la vie carcérale, indique Joseph Djogbénou.
La cérémonie d’installation du directeur général Jiles Sèdjro Yèkpè se veut donc la concrétisation d’une phase tout aussi importante de cette réforme de l’administration pénitentiaire créant cette agence pénitentiaire dotée d’un conseil d’administration, d’un directeur général, d’un directeur général adjoint et d’un personnel. Cette agence, insiste le garde des Sceaux, est le délégataire des missions de service public en matière pénitentiaire. A ce titre, elle a pour mission d’assurer le fonctionnement de l’administration pénitentiaire, de la manière la plus pertinente possible, de faire en sorte que la vie dans les maisons carcérales soit améliorée, d’exécuter la politique de l’Etat en matière pénitentiaire, avec la construction des maisons d’arrêt des tribunaux avec l’application du nouveau modèle de gestion mis en œuvre. En outre, l’agence pénitentiaire est compétente pour gérer désormais le personnel pénitentiaire, d’impulser les nouvelles réformes en matière pénitentiaire, notamment celles qui consacrera la mise en œuvre du projet de loi créant un personnel dédié à l’administration pénitentiaire, précise le ministre chargé de la Justice, Joseph Djogbénou. Ainsi, cette mission préalablement exécutée par la direction des Affaires pénitentiaires et de la Protection des droits humains du ministère chargé de la Justice est désormais dévolue à l’agence pénitentiaire devenue opérationnelle,depuis vendredi 13 avril dernier, avec la prise de service de son directeur général.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1260 fois