Ce jeudi 12 avril, le ministre Serge Ahissou était à la direction départementale de l’Industrie et du Commerce du Zou-Collines à Abomey. Au cours de sa visite, l’autorité de tutelle a échangé avec les agents sur leurs conditions de vie et de travail et la dynamique qu’elle entend apporter au secteur.

Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou, cette visite qu’il a entreprise depuis quelques jours dans les structures sous tutelle s’inscrit dans le cadre d’une tournée de prise de contact avec les agents en vue de mieux s’imprégner de leurs conditions de travail et de leur imprimer une nouvelle dynamique. Car, après le lancement du plan de travail annuel (Pta), il est paru important d'initier cette tournée afin de voir l'état des choses et relever les difficultés éventuelles. Cette démarche s'inscrit aussi dans la logique de la gestion participative devant permettre d'apporter la contribution du ministère dans la réalisation du Programme d'action du gouvernement (Pag) au niveau du sous-secteur Industrie et Commerce. 

Certains axes stratégiques de ce programme d'action concernent la création de nouvelles structures dans plusieurs communes du pays, la mise en œuvre de projets novateurs, la réduction du secteur informel, la meilleure organisation du commerce transfrontalier, la réorganisation de la filière cajou et sa meilleure vulgarisation pour mieux capter l’attention des investisseurs.
Rafiou Challa, directeur départemental de l’Industrie et du Commerce du Zou-Collines, a au nom des agents, exposé au ministre les difficultés qui sont les leurs dans cette direction. Il s’agit de l’indisponibilité de moyens roulants pour les travailleurs, le défaut de logiciel approprié pour la mission à eux assignée, l’insuffisance du personnel qualifié. Cette direction compte aujourd’hui 17 agents dont 3 assermentés. C’est bien avec ces moyens limités que cette direction départementale de l’Industrie et du Commerce est parvenue à avoir à son actif 175 titres commerciaux et à faire rentrer dans les caisses publiques environ 10 millions de F Cfa pour le premier trimestre de 2018.
Après avoir écouté le directeur départemental, le ministre Serge Ahissou a félicité les agents pour les efforts fournis tout en les invitant à en faire davantage afin d’atteindre les objectifs fixés dans le Pag.
Des actions doivent désormais s'inscrire dans la logique du contenu du pilier 2 du Pag qui vise la transformation structurelle de notre économie, préconise le ministre. L'axe 3, poursuit-il, s'intéresse à l'assainissement du cadre macro-économique et au maintien de la stabilité dans la finalité de l'amélioration de la croissance économique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1854 fois