L’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin, Lucy Tamlyn, entouré du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et l’artiste Sèssimè, ont entretenu, vendredi 23 février dernier, un groupe de jeunes filles dans le cadre du programme « Que les filles dirigent ! », du Corps de la paix. Chacune d’elles a partagé avec les filles ses expériences de réussite.

Les Etats-Unis d’Amérique initient les filles des milieux ruraux du Bénin au leadership féminin. Une rencontre s’est tenue à cet effet, à Cotonou, vendredi 23 février dernier avec la participation de la diplomate américaine, Lucy Tamlyn, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et Bidossèssi Christelle Guédou alias Sèssimè. Elle s’inscrit dans le cadre du Sommet Let Girl Lead Summit (Lgl Summit) (Que les filles dirigent !) du Corps de la paix. 

Comme des pédagogues devant ces jeunes filles, chacune des trois personnalités leur a exposé les différentes échelles qu’elles ont gravies pour mériter leur place aujourd’hui. Elles ont surtout insisté sur la solidarité, la détermination, la réussite et le sens de l’engagement comme valeurs à promouvoir et à incarner par les filles.
« Par votre travail bien fait, vous serez nommées ambassadeurs », indique le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso, les invitant à rechercher des publications sur le leadership féminin pour se forger. Pour celle qui se bat pour la participation des femmes aux instances décisionnelles, la contribution de la femme au développement est indispensable. Le ministre invite les filles à opérer des choix conséquents en vue de réussir dans les études et dans la vie. Evoquant son propre exemple, elle explique qu’elle n’a de distraction que le travail. « Nous pouvons dépasser les considérations sociales par la détermination. Les séries télévisées sont pour moi une perte de temps », assure-t-elle. Elle poursuit : « Conciliez la modernité et la tradition pour ne pas être rejetées par la société. Vous devez vous battre pour servir de modèles aux autres ».
L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique près le Bénin, Lucy Tamlyn, va s’attarder sur trois valeurs. Primo, elle recommande à ses hôtes de ‘’trouver des alliés‘’. Selon elle, si la réussite est un challenge individuel, elle va également avec l’accompagnement des gens qui partagent la même vision que soi. Deuxièmement, Lucy Tamlyn insiste sur la ‘’restitution’’ comme valeur à défendre. Il s’agit pour les futures leaders d’impacter leur génération et celles qui suivront par leur engagement et leur réussite. Par rapport à la troisième valeur, elle évoque le ‘’rôle d’ambassadeur’’ que les filles doivent jouer en permanence. « Faites votre travail de sorte à vous imposer », recommande-t-elle aux filles.
Bidossèssi Christelle Guédou alias Sèssimè partage, quant à elle, la même philosophie : « Vous n’avez pas le droit à l’échec dans votre vie. Chaque créature de Dieu a un potentiel unique qu’elle doit développer », relève-t-elle, insistant sur la confiance en soi. Contrairement à l’homme, la femme a une double raison de réussir dans la vie au regard de ce qu’elle représente dans la société et du regard social sur elle. « Pour réussir, vous devez avoir des objectifs dans la vie, une vision, un rêve. Il est possible d’aller de l’avant et de militer aux côtés des hommes », conseille-t-elle.
Let girl lead Summit est un programme du Corps de la paix des Etats-Unis d’Amérique au Bénin qui cherche à encourager les filles béninoises exceptionnelles à continuer à exceller dans leurs études. Il est à sa troisième édition.
Selon le directeur national du Corps de la paix, Gordon Brown, Lgl Summit permet aux filles d’accroître leurs connaissances sur des thématiques de l’égalité du genre, la santé sexuelle et comment mieux étudier.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1436 fois