Face aux dérives dans l’usage du portable en milieu scolaire et aux tenues vestimentaires non respectueuses des normes, le ministre de l’Enseignement secondaire, technique et de la Formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, rappelle enseignants et apprenants à l’ordre. Les contrevenants s’exposent à des sanctions administratives.

Par note circulaire n°001/MESTFP/DC/SGM/SA en date du 3 janvier 2018, adressée aux chefs d’établissements, Mahougnon Kakpo, ministre de l’Enseignement secondaire, technique et de la Formation professionnelle, dénonce l’utilisation de téléphones portables aux heures de cours par les enseignants et au sein de l’école par les apprenants. Concernant les enseignants, la note relève que l’usage de portable aux heures de cours empiète sur le temps de travail effectif. Cela constitue « un élément de contre-performance », argumente le ministre dans la circulaire. De même, cela porte préjudice à l’image de « premier modèle » que représente l’enseignant aux yeux des apprenants.
Par ailleurs, la note vise aussi les tenues vestimentaires des enseignants. A ce sujet, il convient de souligner que la note faire observer que « certains enseignants se présentent au cours dans des tenues peu présentables ». De ce fait, ils bafouent « les normes en matière de comportement vestimentaire », poursuit le document. Sur ce terrain, la note semble sommer les enseignants de bien s’habiller.

Alain ALLABI

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1676 fois