Suite au forum national sur le Conseil économique et social (Ces), une journée portes ouvertes a eu lieu, ce mercredi 13 décembre, au siège de l’institution à Cotonou. C’est pour permettre au public de mieux connaître l’institution présidée par Augustin Tabé Gbian.


Le Conseil économique et social (Ces) n’est vraiment pas connu du public béninois. Et pourtant, il existe et joue un important rôle dans notre pays depuis plusieurs années. C’est surtout pour cette raison qu’une journée ‘’Portes ouvertes’’ a été organisée au siège de l’institution à Cotonou, pour mieux la faire connaître, à travers son mode de fonctionnement, ses différentes structures, ainsi que ses nombreuses oeuvres.
Dans son intervention, le président du Ces, Augustin Tabé Gbian, a d’abord félicité le comité d’organisation pour le travail abattu. Il a rassuré le public que le personnel de l’institution est fortement mobilisé pour lui réserver un accueil chaleureux. Il souhaite que la population fasse massivement le déplacement au siège de l’institution, à Cotonou.
Ensuite, l’assistance a visité le centre de culture et de documentation baptisé ‘’Sévérin Akando’’, la salle des plénières et les salles des commissions.
Après une brève existence dans le paysage institutionnel de notre pays en 1968, le Conseil économique et social (Ces) est redevenu fonctionnel à la faveur du Renouveau démocratique depuis 1990. Il a été installé le 17 mai 1994 et en est à sa cinquième mandature. Le Ces est une assemblée consultative constitutionnelle des forces économiques et sociales de la nation, provenant des organisations socioprofessionnelles, des associations et de la société civile. Il est chargé d’éclairer, par ses avis et recommandations, le président de la République et celui de l’Assemblée nationale sur les problèmes d’ordre économique et social dont il est saisi, ainsi que sur les réformes lui paraissant conformes ou contraires à l’intérêt général. Le Ces se positionne de nos jours comme un acteur clé de la promotion du dialogue social au Bénin, à travers le rôle de facilitateur qu’il joue dans le cadre du règlement de plusieurs conflits sociaux. Dans le cadre de l’édification de la démocratie et du développement durable au Bénin, le Ces est ouvert à l’Afrique et au monde.
Composé de trente conseillers, il tient deux sessions ordinaires par an, d’une durée de trente jours chacune, ses sessions

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2170 fois