Le président du Conseil économique et social, Augustin Tabé Gbian a reçu successivement, vendredi 10 novembre dernier, au siège de son institution à Cotonou, l’ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin, Diao Mingsheng, et le collectif des syndicats du secteur de la santé conduit par Adolphe Houssou.

A sa sortie d’audience avec le président du Conseil économique et social, Augustin Tabé Gbian, vendredi 10 novembre dernier, l’ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin, Diao Mingsheng a déclaré à la presse qu'il lui a rendu une visite de courtoisie et d’échanges, une façon de renforcer les relations bilatérales entre la Chine et le Bénin. Il fait savoir que deux membres du Ces se rendront très prochainement en Chine, pour examiner les expériences de développement des affaires sociales. Après avoir rappelé que le président du Ces a exprimé sa volonté de renforcer la coopération avec l’ambassade de Chine et par ricochet la Chine, le diplomate chinois entend travailler davantage pour renforcer les relations de coopération dans maints domaines avec l’institution.
Après son entretien avec le président du Conseil économique et social, une séance de travail au sujet de la crise dans le secteur de la santé, le porte-parole du collectif des syndicats du secteur de la santé, Adolphe Houssou, a indiqué que le Ces est une institution qui intervient lorsqu’il y a des crises sociales. Il explique que grande est leur déception de constater que le rapport pour lequel ils sont allés en grève n’est pas connu du président du Ces. Il dit que le président du Ces n’est pas informé du rapport querellé de 259 pages qui doit régir la vie du secteur de la santé et de la population. Il explique que si la crise dans le secteur de la santé dure, c’est parce qu’il y a une mauvaise gestion de cette crise que les gens ont voulu politiser. Pour lui, ils ne sont pas allés en grève pour de l’argent, mais parce qu’on leur a caché le rapport. Il précise certes que c’est une revendication, mais qu’ils ont apprécié et accueilli de bon cœur les réformes que le chef de l’Etat entend faire dans le secteur. Il fait savoir que le président du Ces cherche à comprendre ce qui se passe dans le secteur de la santé. Ce que le collectif lui a notifié sans détour. Le président du Ces a rassuré le collectif des syndicats du secteur de la santé des démarches menées pour ramener la quiétude?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1922 fois