6e édition de la nuit du pagne tissé: Aurélie Adam Soulé Zoumarou pour la promotion de l’artisanat béninois

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun| 274 lecteurs


Marraine de l’évènement, la ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou a pris part, ce samedi 28 septembre, à Cotonou, aux côtés de son collègue Modeste Kérékou en charge de l’Artisanat, à la 6e édition de la nuit du pagne tissé jumelée avec le premier salon de la décoration d’intérieur. Elle plaide pour la promotion et la valorisation de l’artisanat béninois à travers le numérique.

LIRE AUSSI:  Institut français de Cotonou: Sabwana Orchestra et Segun Ola en concert ce soir

La ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a rehaussé de sa présence la 6e édition de la nuit du pagne tissé jumelée avec le premier salon de la décoration d’intérieur, ce samedi 28 septembre, à Cotonou. Après avoir fait le tour des stands de pagnes tissés et des objets de décoration d’intérieur, fruit de l’ingéniosité des talents béninois, elle a félicité les artisans et les organisateurs de ces évènements dédiés à la valorisation de l’artisanat béninois.
Marraine de cette soirée, elle entend promouvoir la culture et les valeurs béninoises dans le monde. A l’en croire, le numérique constitue un moyen de promotion et de valorisation de l’artisanat béninois dans le monde entier. Elle estime que l’art béninois peut être exporté à travers les plateformes numériques dans le monde entier.  «J’ai été touchée par toutes les œuvres que j’ai vues ce soir et je reste convaincue que nous avons des talents au Bénin et que l’art peut nourrir son homme »,  a-t-elle déclaré. Pour elle, la diversité des participants à cette soirée témoigne de leur intérêt pour les pagnes tissés en particulier et les produits artisanaux en général. Elle a salué les efforts des acteurs du monde artisanal avant de les rassurer de la volonté du gouvernement de les accompagner. « Nous sommes sur la bonne voie afin que l’art puisse nourrir son homme au Bénin », a-t-elle poursuivi. En qualité de marraine, elle a invité tous les participants à commencer par adopter les pagnes tissés pour contribuer à l’éclosion de l’artisanat béninois.
Selon le ministre en charge de l’Artisanat, Modeste Kérékou, il est important de soutenir ce secteur qui emploie plus de 4 millions de Béninois dans 311 métiers.  C’est pourquoi, il a félicité la promotrice pour son courage depuis plusieurs années au Bénin. Il signale que l’artisanat contribue pour 13%  au Produit intérieur brut. C’est pourquoi, il convie les artisans à davantage renforcer leur savoir-faire dans ce domaine. « Nous avons besoin que les artisans fassent accroitre leur ingéniosité pour faire développer le secteur » a-t-il conclu.
Promotrice de l’évènement, Emilie Tibouté Sama  estime que l’artisanat est un secteur pourvoyeur d’emplois au Bénin. « L’artisanat, c’est beaucoup d’emplois dans 62 communes du Bénin », a-t-elle déclaré. Elle soutient que l’artisanat béninois doit s’imposer comme un outil de développement durable, de réduction de la pauvreté et de création de richesse. Pour ce faire, elle souhaite l’implication des autorités à divers niveaux pour la valorisation du secteur. «Nous avons besoin de voir les Béninois en pagne tissé une fois par semaine », a-t-elle martelé. Pour elle, l’économie à la base, c’est la mise en valeur des produits locaux pour permettre aux artisans de ne pas chômer.

LIRE AUSSI:  Enseignement au Bénin : Les bibliothèques en souffrance dans les collèges